HUN

Actualités

Concours International Francophone d'Éloquence 2019

L’Institut français en Hongrie, Les Frankolorés, Wallonie-Bruxelles International avec le soutien de l’Agence Universitaire Francophone invitent les étudiant(e)s à participer au premier "Concours International Francophone d'Éloquence" qui aura lieu le jeudi 7 mars 2019 dans l'auditorium de l'Institut français de Budapest. 

Les candidats sélectionnés devront participer aux deux épreuves : la première épreuve sera une présentation d’un texte imposé par les organisateurs (3 à 5 minutes) et la seconde épreuve sera la présentation d’un texte librement choisi par le candidat (3 à 5 minutes).

Pour participer, il suffit de bien prendre connaissance du règlement et de remplir le formulaire en ligne https://bit.ly/2SzznC7 

Pour toute question, vous pouvez écrire à concourseloquence2019@gmail.com 

Clôture des inscriptions : 25 janvier 2019 à minuit

Documents à télécharger : 

Règlement 

Appel à candidatures

Quel que soit le genre (prose, poésie, théâtre), le texte devra être prononcé impérativement de façon vivante et audible car l’art rhétorique est également une performance physique, d’ordre théâtral.

Mais pour être efficace, un discours doit également obéir à certains principes de composition : l’inventio désigne la recherche et l’identification des arguments et/ou des pensées constitutives de celui-ci.

Les arguments à présenter aux destinataires du discours seront exprimés avec une prononciation et une élocution soigneusement étudiées. L’orateur devra rigoureusement restituer les différents mouvements du texte, ceux qui agissent sur les émotions et la sensibilité des auditeurs et ceux qui en appellent à leur raison afin de persuader et convaincre l’auditoire. Chaque mouvement sera porté par son rythme propre.

L’orateur utilisera dans l’expression de son discours, l’ethos, l’image qu’il donne de lui-même à travers son discours, et le pathos, afin de réveiller les sentiments et passions de l’auditoire avec la juste charge émotionnelle du discours.

L’orateur devra accompagner, dessiner son discours par une gestuelle adéquate et précise. Tout le corps de l’orateur sera mis à contribution pour rendre le message sensible et convaincant. Il est alors très proche de l’acteur qui doit chercher le sentiment « le plus juste » du texte qu’il joue.

La rhétorique impose à l’orateur d’apprendre son discours par cœur, tout comme l’acteur doit savoir son rôle par cœur avant de se produire sur scène.

Ces opérations rhétoriques, l’actio et la memoria, font de l’orateur un personnage de son discours, et transforment la prise de parole en un véritable spectacle qui souligne bien la parenté entre l’art rhétorique et l’art théâtral.

Yazid Lakhouache, Directeur des Frankolorés