HUN

Cinéma

Ni Papa-poule, Ni Fille à papa

Cycle cinéma

Du 6 avril 2017 à 18:30 au 30 mai 2017 à 18:30

Ce n’est pas d’hier que le cinéma français traite de la paternité. Quand on pense à la figure traditionnelle du père à l’écran il est courant que vienne à l’esprit l’image d’un père autoritaire ou violent, absent ou emmuré dans son silence. Le grand classique Poil de Carotte que vous pourrez voir ou revoir pendant ce cycle reflète bien cette idée.

Mais les temps ont changé, et le cinéma avec. Les hommes et donc les pères, sont aujourd’hui invités à apparaître de manière différente à l’image : ils investissent leur rapport à l’enfant et entrent dans le monde de l’émotion bien plus qu’avant…

Au menu de notre cycle thématique, ce sont les nouvelles relations qui seront à l’écran. Du papa-poule au père ordinaire, le cycle aborde la position ambiguë et complexe que les pères ont au cinéma. Les films se font écho parce qu’ils nous parlent de paternité, mais surtout parce qu’ils renvoient sur une question actuelle : celle de l’identité masculine et du rôle des Papas aujourd’hui.

En mise en bouche, les relations père-fille seront mises à l’honneur, avec des films comme Papa lumière ou Demain tout commence avec le grand Omar Sy, récemment dans les salles, un succès mondial plein d’humour et de tendresse qui revient à l’écran spécialement pour la thématique : à ne pas manquer.

En entrée : des papas qui se réaffirment dans l’éducation de leur progéniture ! Avec le beau film La belle vie tiré d’une histoire vraie, où deux enfants sont en cavale dans la nature avec leur père et recherchés par tous, ou encore le très beau film d’animation Le jour des Corneilles où le personnage est élevé seul par son père dans la forêt.

Pères protecteurs, aimants et dévoués à leurs filles, les pères parfaits ne sont-ils qu’à l’écran ? A vous de venir nous le dire… !

Suivra au dessert : des films posant des questions actuelles comme l’avant-première le film Un profil pour deux qui nous montrera le dévouement d’une fille pour son papa, veuf, dépassé par la technologie mais si amoureux….ou Fièvres et Le fils de Jean où les retrouvailles familiales sont synonymes de retrouvaille avec soi-même.

Egalement, l’étonnant documentaire Fils de sélectionné dans de nombreux festivals indépendants, nous plonge dans le quotidien d’un réalisateur de films X décidant de tout abandonner pour sa femme et de faire un documentaire autobiographique sur la question de la paternité. Un documentaire novateur et plein d’humour.

Enfin, une collaboration avec l’Ambassade d’Israël avec la coproduction Notre père (Avinu), drame-thriller sur un père prêt à tout pour avoir un enfant !

Vous voyez, les pères ne sont plus forcément des héros ou des affreux mais seulement des êtres humains sensibles à leur devoir et leur rôle paternel.

Les habituelles séances de court métrages le 25 avril et le 16 mai viendront pimenter le cycle avec des pères à toutes les sauces : décalage entre la vision idéalisée du père et la réalité ou encore l’importance de son rôle dans l’éducation pour lutter contre une société machiste.

Souvent enfermée dans le cinéma classique dans un dualisme de père dans l’excès ou faisant défaut, la figure du père dépassera ce clivage et posera la simple et juste question Qu’est-ce qu’être papa ? question incontournable dans le cinéma français actuel où la psychologie du personnage a un rôle primordial.

Un bouquet garni de courts métrages, 2 cuillères à soupe d’avant-premières ; une louche de documentaire, une pincée de film classique, un film d’animation et une grosse poignée de comédies, voici la recette du Cycle Papa pour le printemps 2017 ! Nous vous attendons pour déguster !

Institut français de Budapest, Auditorium

www.franciaintezet.hu

Fő u. 17,
1011 Budapest