HUN

Actualités

Conférence "Le surréalisme belge, entre peinture et littérature"

Le 13 novembre 2017 à 18:00

WBI (Wallonie-Bruxelles International) a le plaisir de vous inviter à la conférence de M. Paul Aron, professeur de l'Université libre de Bruxelles (ULB) intitulée "Le surréalisme belge, entre peinture et littérature". Cette conférence aura lieu le lundi 13 novembre à 18h à l'Institut français de Budapest (téléthèque, 2ème étage). 

Un "drink" sera offert après la conférence par l'Ambassade de Belgique.

Réservation souhaitée : s.carlier.wbi@gmail.com  (Stéphane Carlier, lecteur de français (WBI) à ELTE)

Pour télécharger l'affiche de l'événement, veuillez cliquer ici.

 

L’année même du Manifeste surréaliste (1924) d’André Breton, Paul Nougé, Camille Goemans et Marcel Lecomte lancent Correspondance qui marque le début du surréalisme bruxellois. Le peintre René Magritte et le musicien E.L.T. Mesens rejoindront bientôt Nougé : ils formeront le Groupe de Bruxelles.

Très tôt, les relations se tissent entre les groupes de Paris et de Bruxelles mais les Belges tiendront l’engagement politique à distance tout comme ils se méfieront d’instinct de l’écriture automatique chère au groupe de Breton.

La sape, le détournement, la réécriture, le pastiche et la matérialité de l’écriture annoncent déjà l’Oulipo.

 

M. Paul Aron viendra nous parler des liens étroits entre littérature et peinture dans le surréalisme belge et nous montrera comme ce mouvement très original a contribué à associer la Belgique au mot « surréaliste ».

Professeur à l’Université libre de Bruxelles et directeur de recherches au Fonds national de la Recherche scientifique, M. Paul Aron travaille sur l’histoire des lettres belges en langue française et sur la sociologie de la littérature. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur la littérature belge (histoire du théâtre, littérature prolétarienne depuis 1900). Il est l’auteur du Dictionnaire du littéraire avec Alain Viala et Denis Saint-Jacques, des 100 mots du littéraire, et d’une Histoire du pastiche.

Conférence en français, sans interprétation.

 

« La Belgique, le pays le plus imaginaire au monde » (René Kalisky)